Information sur la politique 1

lundi, novembre 14, 2016

Trudeau amorce à Cuba une visite d'une semaine en Amérique du Sud

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/

Publié le 14 novembre 2016 à 18h29 | Mis à jour à 18h29
Le cabinet du premier ministre a déjà indiqué... (Photo AFP)
PHOTO AFP
Le cabinet du premier ministre a déjà indiqué que le voyage officiel serait consacré au commerce et aux investissements, mais le contexte de ces échanges a quelque peu changé depuis l'élection à la Maison-Blanche de Donald Trump, farouchement opposé au libre-échange - du moins en l'état actuel.

JORDAN PRESS
La Presse Canadienne
OTTAWA
La visite de Justin Trudeau à Cuba - la première d'un chef de gouvernement canadien depuis près de 20 ans - constitue l'étape initiale d'une mission commerciale et politique d'une semaine qui mènera aussi le premier ministre en Argentine et au Pérou.
Cette visite à Cuba constitue une étape nécessaire et symbolique parce que ce pays est la porte d'entrée politique et diplomatique du continent, croit Allan Culham, ex-ambassadeur canadien à l'Organisation des États américains (OÉA). Selon lui, Cuba constitue un rite de passage dans les Amériques, un sauf-conduit qui assure une crédibilité pour la suite de toute visite officielle dans cette région.
Le cabinet du premier ministre a déjà indiqué que le voyage officiel serait consacré au commerce et aux investissements, mais le contexte de ces échanges a quelque peu changé depuis l'élection à la Maison-Blanche de Donald Trump, farouchement opposé au libre-échange - du moins en l'état actuel.
Face à ce relent de protectionnisme aux États-Unis, M. Culham croit que les Canadiens pourraient jouer un rôle accru en Amérique latine, avec l'appui de démocraties libérales comme celle de l'Argentine.
La réputation du Canada dans cette région a cependant été écorchée depuis une dizaine d'années à cause d'inquiétudes populaires entourant des projets de développement minier, rappelle John Kirk, professeur au département d'études espagnoles et latino-américaines à l'Université Dalhousie, à Halifax. Selon lui, plusieurs de ses étudiants qui se trouvent en Amérique latine ont retiré l'unifolié sur leur sac à dos depuis le passage des conservateurs de Stephen Harper à Ottawa.
À Cuba, M. Trudeau doit s'entretenir dès son arrivée, mardi, avec le président Raul Castro, à La Havane, avant d'assister à un dîner d'État. Son agenda ne prévoit pas pour l'instant de rencontre avec l'ex-président Fidel Castro, qui avait été un ami de Pierre Elliott Trudeau - le «lider maximo» était d'ailleurs venu à Montréal assister à ses funérailles d'État en 2000.
Aujourd'hui âgé de 90 ans, Fidel Castro reçoit rarement des leaders étrangers, mais Justin Trudeau pourrait bien obtenir une faveur particulière, estime M. Culham. D'autant plus que le Canada, sous le gouvernement de Trudeau père, a été l'un des deux seuls pays occidentaux à ne pas avoir emboîté le pas à Washington et rompu ses relations diplomatiques en 1961 avec l'île devenue communiste. Justin Trudeau doit aussi rencontrer mercredi des étudiants à l'Université de La Havane et des organismes de la société civile.
Le premier ministre doit s'entretenir jeudi avec le nouveau président de l'Argentine, Mauricio Macri, avant de passer la fin de semaine dans la capitale péruvienne, Lima, pour le sommet des pays membres de la Coopération économique de la zone Asie-Pacifique (APEC). On risque d'y discuter beaucoup dans les couloirs de l'engagement du président désigné Trump de retirer les États-Unis du Partenariat transpacifique.
La promesse de M. Trump et la décision de Barack Obama de ne pas forcer le Congrès à ratifier cet accord de libre-échange avant son départ de la Maison-Blanche pousseront maintenant M. Trudeau et les autres leaders des pays signataires à ramasser les pots cassés.

Pour Obama, Trump est un «pragmatique», pas un «idéologue»

http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/

Publié le 14 novembre 2016 à 16h26 | Mis à jour à 18h50
Pour sa première conférence de presse depuis l'élection... (PHOTO AP)
PHOTO AP
Pour sa première conférence de presse depuis l'élection choc du magnat de l'immobilier, Barack Obama a confié ses «inquiétudes» à propos de la présidence Trump qui commencera le 20 janvier 2017.

NICOLAS REVISEELODIE CUZIN
Agence France-Presse
Washington
Le président américain sortant Barack Obama juge que son successeur Donald Trump est un «pragmatique» qui aura du mal à démanteler les accords historiques signés par les États-Unis comme sur le nucléaire iranien et le climat.
Le dirigeant démocrate a également assuré que M. Trump était favorable à la solidité de l'OTAN et de l'alliance transatlantique, malgré des déclarations de campagne du milliardaire qui avaient semé la consternation en Europe.
Pour sa première conférence de presse depuis l'élection choc du magnat de l'immobilier, M. Obama a aussi confié ses «inquiétudes» à propos de la présidence Trump qui commencera le 20 janvier 2017 et pour laquelle le président élu a lancé la sélection des hiérarques de son administration. «Est-ce que j'ai des inquiétudes? Absolument. Bien sûr que j'ai des inquiétudes. Lui et moi divergeons sur tout un tas de sujets», a lancé M. Obama, interrogé sur la nomination, comme chef de la stratégie à la Maison-Blanche, de Steve Bannon, considéré comme un héraut de l'extrême droite.
Sa promotion a indigné les associations anti-racistes.
Mais alors que le président Obama n'avait cessé durant la campagne de dénoncer l'inaptitude de Donald Trump à diriger la première puissance mondiale dotée de la force nucléaire, il a jugé lundi que son successeur n'était «pas (...) un idéologue».

«Je crois qu'au bout du compte, c'est un pragmatique. Et cela peut lui être utile, à partir du moment où il a de bonnes personnes autour de lui et qu'il sait clairement où il va», a dit M. Obama qui avait reçu M. Trump jeudi dans le Bureau ovale, deux jours après son élection qui avait provoqué une onde de choc mondiale.
«Phare de l'espérance»
Face aux inquiétudes exprimées par des alliés des États-Unis devant la possible réorientation de la diplomatie américaine, le président Obama a affirmé qu'il y aurait une «immense continuité» de la politique étrangère et que son pays devait rester «un phare de l'espérance» et la «nation indispensable» pour le monde.
La candidat Trump avait promis qu'élu président il «déchirerait» l'accord de contrôle du programme nucléaire iranien, une percée diplomatique majeure négociée pendant des années par les États-Unis, et les autres grandes puissances, avec l'Iran et conclue le 14 juillet 2015. De même, le président élu avait juré d'«annuler» l'accord de l'ONU sur le climat paraphé à Paris fin 2015.
Mais pour Barack Obama, le président Trump aura du mal à tenir ses promesses car «il devient plus difficile de défaire quelque chose qui fonctionne (...) un accord fantastique (...) qui empêche l'Iran d'obtenir une arme nucléaire».
«C'est vrai dans d'autres circonstances, par exemple pour l'accord de Paris» contre le réchauffement climatique, a insisté Barack Obama, Donald Trump ayant dénoncé un «canular» et une «invention» de la Chine.
Rassurer l'Europe 
M. Obama s'exprimait juste avant un ultime voyage en Europe qui le mènera en Grèce et en Allemagne, où il tentera de rassurer ses alliés. «Un des messages que je serai en mesure de porter est son engagement (de M. Trump, Ndlr) à l'égard de l'OTAN et de l'alliance transatlantique», a assuré le président sortant.
Mais l'une priorités du prochain président des États-Unis est de se réconcilier avec la Russie du président Vladimir Poutine, après des années de coup de froid en raison de la Syrie et de l'Ukraine.
Les deux hommes se sont ainsi entretenus pour la première fois par téléphone lundi, le Kremlin annonçant qu'ils étaient d'accord pour «normaliser» les relations entre Moscou et Washington. A New York, l'équipe Trump a confirmé, parlant du souhait du président élu de nouer des «relations fortes et durables avec la Russie et avec le peuple russe».
M. Trump s'est aussi entretenu avec le président chinois Xi Jinping et ils «se sont mis d'accord pour maintenir des contacts étroits, bâtir une bonne relation de travail et pour se rencontrer bientôt», selon la télévision d'État chinoise CCTV.
Bal des prétendants 
À New York, le bal des proches conseillers et prétendants aux postes gouvernementaux a repris à la tour Trump de Manhattan, avec la visite d'un candidat au poste de secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin, ancien de la banque Goldman Sachs.
La directrice de campagne de Donald Trump, Kellyanne Conway, a dit que de «nouvelles nominations» seraient certainement annoncées cette semaine.
Dans ses 100 premiers jours à la tête du pays après son investiture le 20 janvier, M. Trump aura pour priorités de s'attaquer à l'immigration illégale, de baisser les impôts, de définir ses grands axes de politique étrangère et de réformer la loi sur l'assurance santé Obamacare, selon le futur secrétaire général de la Maison-Blanche et président du parti républicain, Reince Priebus.
«Nous avons l'opportunité de faire tout cela étant donné que nous avons la Chambre des représentants et le Sénat, et nous avons un Congrès qui a hâte de faire ce travail», a-t-il dit sur ABC, soulignant la «victoire écrasante» des républicains lors des législatives du 8 novembre.

À DÉCOUVRIR SUR LAPRESSE.CA

Début du procès de l'ex-maire Michael Applebaum

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/proces/

Publié le 14 novembre 2016 à 06h47 | Mis à jour à 06h47
Michael Applebaum... (Archives La Presse)
Michael Applebaum
ARCHIVES LA PRESSE
La Presse Canadienne
Le procès de l'ancien maire de Montréal Michael Applebaum s'ouvre lundi au palais de justice de Montréal.
M. Applebaum fait face à des accusations de fraude, complot, abus de confiance et corruption.
Les gestes qu'on lui reproche concernent des projets immobiliers. Ils seraient survenus de 2000 à 2012 alors qu'il était maire de l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.
Michael Applebaum, qui a été maire de Montréal de novembre 2012 à juin 2013, fait face à 14 chefs d'accusation de fraude envers le gouvernement, complot, abus de confiance et actes de corruption dans les affaires municipales.

Artéchol

http://www.canalvie.com/sante

Les symptômes d'un foie engorgé

Vous vous sentez le foie engorgé? Cigarettes, café, aliments gras, surabondance de nourritures ou d'alcool, voilà les éléments clés dont on abuse parfois et qui seraient responsables de ce qu'on appelle communément « une crise de foie ».

Maladies plus graves

Il faut savoir qu'en réalité, les crises de foie n'existent pas. Quand ce dernier est touché, c'est que nous sommes atteints de maladies plus graves comme l'hépatite et non d'une simple crise passagère. Néanmoins, c'est lui qui est responsable de nombreuses fonctions de notre organisme et s'il se dérègle, plusieurs symptômes connexes pourront apparaître comme de la fatigue, des problèmes de sommeil, des démangeaisons de la peau, une plus grande sensibilité au froid, de l'asthme...

La vésicule biliaire

Les crises proprement dites sont plutôt dues à un dysfonctionnement de la vésicule biliaire (qui cause souvent des douleurs à l'épaule droite, des maux de ventre, des vomissements), à des ulcères à l'estomac ou reflux gastriques (souvent calmés par la prise de médicaments) ou à de problèmes intestinaux (qui se manifestent par des gaz, des douleurs abdominales, de l'aérophagie, des éructations, de la diarrhée ou de la constipation).

Foie engorgé : les symptômes

Toutefois, sans être en crise, le foie peut être engorgé. On ressentira alors des problèmes de digestion, une sensation de lourdeur dans la région du foie. Il faudrait dans ce cas éviter de manger certains aliments comme les plats en sauce, les fritures, les viandes grasses, le sucre blanc, les aliments contenants des additifs, l'alcool, à tout le moins pour quelques jours, voire quelques semaines, le temps que les fonctions digestives reprennent correctement leur devoir. Quand vous buvez de l'alcool, buvez beaucoup d'eau pour éviter une déshydratation et tous les effets désagréables qui l'accompagnent.

Traitement du foie engorgé

Pour prendre soin de son foie lorsqu'il est atteint, on suggère bien sûr de surveiller son alimentation, mais aussi de prendre des capsules ou tisanes d'artichaut, de chardon-mari ou de boldo, et de mettre une bouillotte chaude sur son ventre pour activer le bon fonctionnement du foie, cet organe à la fois fort et douillet, qui aime se tenir au chaud.

Un foie en santé

Un foie en santé est un merveilleux combattant contre tous les éléments néfastes de notre environnement : la pollution, les produits chimiques, les additifs, les aliments plus ou moins recommandés, les microbes, les virus... Il leur enlève leur pouvoir afin d'éviter qu'ils n'atteignent notre organisme, tout comme il permet aux vitamines, protéines et minéraux de mener à bien leur travail dans tous les organes de notre corps. Il est donc primordial de le garder le plus en santé possible, quitte à éliminer de notre alimentation ce que nous savons néfaste. En première place : la malbouffe.

Signaux

Le corps est bien fait. Si on l'écoutait davantage, on réaliserait tous les signaux qu'il nous envoie après un repas qui ne nous va pas, comme la fatigue, les gonflements, les étourdissements, le sentiment de lassitude, les nausées. Ça prend seulement un peu de volonté pour changer nos habitudes!
Violaine Dompierre, éditrice Canal Vie

L'élection de Trump, une éventuelle aubaine pour le Canada, selon Jean Charest

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/

Publié le 13 novembre 2016 à 16h17 | Mis à jour le 13 novembre 2016 à 20h25
Le Canada pourra se démarquer encore  plus sur... (Photo La Presse Canadienne)
PHOTO LA PRESSE CANADIENNE
Le Canada pourra se démarquer encore  plus sur la scène commerciale internationale qu'avant l'élection de Donald Trump, a soutenu Jean Charest lors d'une apparition à l'émission de télévision Question Period de CTV.

La Presse Canadienne
Le résultat des élections américaines de la semaine dernière laisse présager «une nouvelle occasion» d'attirer des investisseurs au Canada, estime l'ancien premier ministre du Québec Jean Charest.
Selon lui, le Canada pourra se démarquer encore  plus sur la scène commerciale internationale qu'avant l'élection de Donald Trump, a soutenu Jean Charest lors d'une apparition à l'émission de télévision Question Period de CTV.
L'avocat et ex-premier ministre a laissé entendre que les États-Unis risquent de s'isoler sur eux-mêmes si le nouveau président va de l'avant avec certaines de ses promesses électorales, notamment celles qui touchent la lutte aux changements climatiques et le secteur de l'énergie.
Dans un tel contexte, le Canada deviendrait de facto «une piste d'atterrissage» pour les pays qui envisagent de brasser des affaires en Amérique du Nord, juge M. Charest. Ce sera tout particulièrement le cas pour l'Union européenne, qui vient de signer un accord de libre-échange avec le gouvernement de Justin Trudeau, a-t-il ajouté.
Certaines politiques proposées par Donald Trump pourraient toutefois, sur le court terme, ébranler la compétitivité du Canada «si elles s'accompagnent de coûts supplémentaires pour l'industrie», a reconnu M. Charest. L'avocat a notamment cité à l'exemple l'intention du républicain de retirer les États-Unis de l'accord de Paris sur les changements climatiques et celle de réduire les taxes sur les impôts des sociétés américaines.
Les actions que posera réellement le président désigné une fois qu'il entrera formellement en fonction, en janvier, demeurent toutefois nébuleuses. Son choix de nommer le climatosceptique Myron Ebell responsable de l'Agence pour la protection de l'environnement au sein de son équipe de transition envoie à tout le moins un signal fort.
Le premier ministre Justin Trudeau a assuré que le Canada maintiendra ses cibles environnementales coûte que coûte - notamment quant à la mise en application d'un prix national sur le carbone.
La première ministre ontarienne Kathleen Wynne a pour sa part fait savoir que la province suivra son plan de mise en place d'un système de plafonnement et d'échange des émissions de carbone malgré les changements qui s'annoncent au sud de sa frontière.
«Nous devrons attendre pour voir ce qui se produira réellement, mais ce que je sais, c'est que (...) si des pays partout dans le monde mettent un prix sur le carbone (...) dans un futur proche, nous devrons être aussi concurrentiels qu'eux», a-t-elle soutenu en entrevue à la CTV.

À DÉCOUVRIR SUR LAPRESSE.CA

Corruption: Couillard défie ses adversaires

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/

Publié le 13 novembre 2016 à 15h33 | Mis à jour le 14 novembre 2016 à 09h01
«On ne peut rien faire par rapport aux... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)
«On ne peut rien faire par rapport aux perceptions», affirme Philippe Couillard.
PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE
Denis Lessard
DENIS LESSARD
La Presse
(Laval) Incapable depuis deux ans de casser l'image de corruption accolée aux libéraux, Philippe Couillard lance le gant. Il met au défi ses adversaires de trouver un geste répréhensible depuis qu'il a pris les commandes du parti, en mars 2013.
«On ne peut rien faire par rapport aux perceptions», a-t-il soutenu à l'issue du conseil général de son parti. Relancé sur l'image déplorable de son parti, il a répondu: «Je suis chef du PLQ depuis mars 2013, premier ministre depuis avril 2014. Je ne vois que des gestes irréprochables, éthiques, tant de mon parti que de mon gouvernement. Et je défie qui que ce soit de montrer un exemple d'une pratique qui n'est pas irréprochable et droite».
Commandé par la Coalition avenir Québec (CAQ), un sondage Léger réalisé juste avant le conseil général révélait le problème de perception du PLQ. Pas moins de 16% des 1000 internautes sondés estiment que le gouvernement Couillard a plus de «problèmes de corruption» que les gouvernements précédents, et 60% sont d'avis que la situation n'a pas changé. Seulement 12% croient que la corruption a reculé. «Les dates sont importantes», a indiqué M. Couillard quand on lui a rappelé les problèmes des Sam Hamad et de Laurent Lessard, dans l'embarras pour des gestes faits avant son arrivée aux commandes du PLQ.
Dans les couloirs du conseil général, le constat de Léger suscitait de l'embarras. Présidente du caucus, Nicole Ménard a observé que de telles attaques surviennent toujours au moment d'annonces importantes pour les libéraux. «C'est aberrant ce qui sort, c'est drôle que ce soit toujours à des moments cruciaux où on fait des annonces», a-t-elle dit. «C'est la façon des autres partis de faire de la politique, parler d'un passé qui n'existe plus. Trouvez-moi une seule chose qui ressemble au favoritisme dans ce gouvernement-ci!», a lancé Gaétan Barrette, ministre de la Santé. «La corruption, c'est acheter les gens, un gros mot, épouvantable. Le parti d'aujourd'hui n'est pas là.»
Devant les 400 délégués réunis pour la fin de semaine, M. Couillard a ironisé, décoché des flèches à l'endroit de ses adversaires. «Je suis constamment insulté dans les médias par ces gens-là, et je n'aurais pas le droit de dire ce que je pense d'eux?», s'est-il justifié en point de presse.

Trump va se distancier
François Legault est devenu le «capitaine Catastrophe» en décrivant un Québec en panne économique, où l'emploi périclite et les régions sont exsangues, a souligné le chef libéral. Pour la CAQ, «ça va donc mal!»
Avant les élections américaines, le chef caquiste soutenait qu'il n'avait rien à voir avec Donald Trump. «Maintenant qu'il a gagné, il se colle dessus!» De toute évidence, M. Legault est impressionné par le nouveau président qui veut expulser des étrangers. «Il devrait faire attention, parce que si cela continue, M. Trump voudra prendre ses distances!», a ajouté, acerbe, le chef libéral.
Une campagne référendaire de six ans
Jean-François Lisée n'a pas échappé aux attaques. C'est «mon cinquième chef du Parti québécois et il a changé d'idée, comme cela arrive souvent». Le chef péquiste avait écrit qu'il comptait refuser le droit de vote à un étranger qui ne s'était pas suffisamment intégré, même s'il était citoyen canadien. «Aujourd'hui, il recule; ‟on m'a dit que c'était peut-être pas la meilleure chose à faire!"»
Lisée navigue à vue. «C'est la tactique du jour. Tu répètes quelque chose qui n'a aucun sens, ce n'est pas grave, puisque tu en as besoin pour ta petite victoire d'aujourd'hui. Dès que c'est fini, on n'en parle plus.»
«La fin justifie les moyens» reste le principe cardinal de Lisée. «On ne peut lui faire confiance» quand il dit: «l'indépendance, oubliez ça, même si c'est notre article 1». M. Lisée « annonce une campagne référendaire de six ans, ce n'est pas ce que les Québécois veulent».
Les deux partis d'opposition avaient critiqué vertement Québec pour son aide à Bombardier. Le patron Alain Bellemare a reconnu que l'entreprise avait frôlé la faillite; «on a eu des critiques vitrioliques, on était au bord du précipice». Maintenant, les partis d'opposition «ont honte, se cachent» et ne contestent plus l'aide de 1 milliard consentie par Québec, souligne M. Couillard.

Jamp-Dicyclomine 10 mg

http://sante.canoe.ca/drug/

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La dicyclomine appartient à la classe des médicaments appelés antispasmodiques.On l'utilise pour soulager les spasmes du système digestif qui sont associés au côlon irritable et à d'autres affections des voies digestives comme l'inflammation des intestins. On peut également l'utiliser pour soulager la constipation provoquée par des spasmes musculaires des voies digestives. Il agit en détendant les muscles des voies digestives pour soulager la douleur associée aux crampes musculaires.
Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre,certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.
Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.
Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

10 mg
Chaque comprimé rond, plat, blanc portant un trait sécable sur un côté contient 10 mg de chlorhydrate de dicyclomine, USP. Ingrédients nonmédicinaux : lactose monohydraté, cellulose microcristalline, amidon, dioxyde de silice colloïdale et stéarate de magnésium.
20 mg
Ce médicament est offert sous forme de comprimé dosé à 20 mg.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose habituelle de dicyclomine pour les adultes estde 10 à 20 mg pris trois à quatre fois par jour selon votre réponse.
La dose est habituellement augmentée après la première semaine de traitement jusqu'à un maximum de 40 mg quatre fois par jour. Si vos malaises ne s'estompent aucunement après 2 semaines d'utilisation de ce médicament ou si vous ne pouvez tolérer une dose supérieure à 80 mg par jour, votre médecin peut vous recommander d'arrêter de prendre ce médicament.
La dose habituelle pour les enfants de 2 à 12 ans est de 10 mg trois à quatre fois par jour.
Les nourrissons âgés de 6 mois à 2 ans doivent recevoir 5 à 10 mg 3 à 4 fois par jour 15 minutes avant l'ingestion d'aliments. Le sirop de dicyclomine doit être mélangéà un volume égal d'eau avant de le prendre.
Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne decompte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendrele médicament sans le consulter au préalable.
Utilisez une seringue orale pour mesurer chaque dose, car vous obtiendrez une mesure plus juste qu'avec des cuillerées à thé de ménage.
Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicamentdès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôtque possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.
Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.
Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Le dicyclomine ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :
  • une allergie à la dicyclomine ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • un blocage des voies urinaires;
  • un blocage du tractus gastrointestinal;
  • une intense colite ulcéreuse;
  • un glaucome (une élévation de la pression dans l'œil);
  • la présence d'un iléus paralytique (réduction du mouvement des substances dans le système digestif) ou une atonie intestinale (paralysie des intestins);
  • une myasthénie grave;
  • pendant l'allaitement;
  • la présence d'une irritation de l'œsophage causée par un reflux d'acide gastrique;
  • des changements constants de la pression artérielle et de la fonction cardiaque provoqués par des saignements.
Ne donnez pas ce médicament à des nourrissons n'ayant pas encore 6 mois.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.
Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.
Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :
  • une congestion nasale;
  • des étourdissements;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • une sécheresse de la bouche;
  • de la somnolence;
  • une vision floue;
  • des vomissements.
La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.
Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :
  • une agitation;
  • des battements de cœur rapides ou très forts;
  • dela confusion;
  • une grave constipation (par ex. une douleur gastrique, une sensation de ballonnement);
  • une désorientation;
  • la diarrhée;
  • une difficulté à dormir.
  • une euphorie;
  • deshallucinations (par ex. l'illusion d'entendre, de voir ou de sentir quelquechose qui n'existe pas réellement);
  • une manque de coordination;
  • des modifications de l'humeur;
  • l'oubli du passage du temps;
  • rougeurde la peau, une éruption cutanée;
  • les symptômes du délire;
  • une syncope.
Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :
  • des signes d'une réaction allergique grave (par ex. des crampes abdominales, des difficultés respiratoires, de la nausée et des vomissements ou de l'enflure du visage et de la gorge);
  • des signes et symptômes de trop de médicament (surdose)
    • des maux de tête;
    • de la nausée;
    • des vomissements;
    • vision floue;
    • dilatation des pupilles;
    • une peau sèche et chaude;
    • difficulté à avaler.
Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiètependant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecindes troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.
Pression artérielle : l'utilisation de la dicyclomine peut causer une réduction de la pression artérielle provoquant des étourdissements soudains lors du passage de la position couchée ou assise à la position debout. Soyez vigilant lors des premières utilisations de ce médicament.
Somnolence ou vigilance réduite : l'utilisation de la dicyclomine peut provoquer des étourdissements ou de la somnolence, ce qui peut nuire à votre capacité de conduire un véhicule ou de faire fonctionner des machines. Évitez toutes les tâches possiblement dangereuses jusqu'à ce que vous ayez établi comment ce médicament agit sur vous.
Glaucome : ce médicament peut accentuer les symptômes du glaucome, comme le brouillement de la vision. Si vous souffrez de glaucome, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration etl'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.
Maladie cardiaque : certains médicaments servant à traiter les irrégularités du rythme cardiaque, l'insuffisance cardiaque et l'hypertension artérielle peuvent augmenter les effets de la dicyclomine. Si vous prenez des médicaments pour l'une ou l'autre de ces affections ou si vous êtes prédisposé à contracter l'une de ces affections, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.
Affections du foie et des reins : l'élimination de ce médicament de votre organisme peutêtre modifiée par des affections du foie et des reins. Si vous êtes atteint demaladies hépatiques ou rénales, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.
Augmentation du volume de la prostate : la dicyclomine peut provoquer de la difficulté à initier la miction urinaire, ce qui peut accentuer les symptômes attribuables à une hypertrophie (augmentation du volume) de la prostate. En cas d'hypertrophie prostatique, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.
Maladie thyroïdienne : si vous avez un hyperfonctionnement de la glande thyroïde, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.
Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.
Allaitement : ce médicament passe dans le lait maternel. Si vous employez ledicyclomine pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vousdevriez continuer l'allaitement.
Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants âgés moins de 6 mois, et doit être évité dans ce groupe d'âge.
Aînés : les personnes âgées peuvent être plus susceptibles de subir des réactions indésirables importantes associées à la prise de dicyclomine. Il peut s'avérer nécessaire d'utiliser des doses plus faibles que celles mentionnées plus tôt.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le dicyclomine et l'un des médicaments ci-après :
  • les médicaments antiarythmiques (par ex. la quinidine);
  • les antihistaminiques (par ex. la chlorphéniramine, la diphenhydramine, l'hydroxyzine);
  • les antipsychotiques (par ex. la chlorpromazine, l'halopéridol, l'olanzapine, la quétiapine, la rispéridone)
  • l'atropine;
  • la benztropine;
  • cyclobenzaprine;
  • le dimenhydrinate;
  • le donépézil;
  • la dronabinol;
  • la galantamine;
  • l'ipratropium;
  • les inhibiteurs de la monoamine-oxydase ou IMAO (par ex. le moclobémide, la phénelzine, la tranylcypromine);
  • le nabilone;
  • les opioïdes narcotiques (par ex. la codéine, le fentanyl, la mépéridine, la morphine);
  • l'orphénadrine;
  • l'oxybutynine;
  • les phénothiazines (par ex. la fluphénazine, la perphénazine);
  • le chlorure de potassium;
  • la procyclidine;
  • la rivastigmine;
  • la scopolamine;
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la désipramine, la trimipramine);
  • le trihexyphénidyl;
  • le tiotropium;
  • le topiramate.
Si vous prenez l'un de cesmédicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :
  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.
L'interférence d'un médicament avecun autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est laconduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.
D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites,vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Apo-Esomeprazole

http://chealth.canoe.com/Drug/

Comment ce médicament fonctionne-t-il?Qu'est que cela va faire pour moi?

Ésoméprazole appartient à la famille des médicaments appelés inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Chez les adultes et les enfants, il est utilisé pour traiter des conditions telles que l' oesophagite par reflux(dommages aux tissus causés par le contenu de l' estomac refluant jusqu'à l'œsophage) et les symptômes de la maladie de reflux gastro - œsophagien (RGO) chez les personnes atteintes oesophagite par reflux. Il est également utilisé pour traiter la maladie de reflux non érosif (NERD, brûlures d' estomac et les régurgitations ne sont pas liées à des lésions tissulaires) chez les enfants et les adultes. Lorsqu'il est combiné avec d' autres médicaments, l' ésoméprazole est utilisé pour traiter les ulcères duodénaux qui sont causées par des bactéries connues sous le nom de H. pylori.
Esomeprazole peut être utilisé pour traiter ou réduire le risque d'ulcères d'estomac en raison de médicaments connus sous le nom d'AINS (par exemple, ibuprofène, naproxène, kétorolac) qui irritent l'estomac. Il est également utilisé pour traiter les conditions associées à la surproduction de l'acide gastrique, y compris le syndrome de Zollinger-Ellison.
Esomeprazole fonctionne en réduisant la quantité d'acide que l'estomac produit.
Ce médicament peut être disponible sous plusieurs noms de marque et / ou sous plusieurs formes différentes. Toute marque spécifique de ce médicament peut ne pas être disponible dans tous les formulaires ou approuvée pour toutes les conditions décrites ici. De plus, certaines formes de ce médicament peuvent ne pas être utilisées pour toutes les affections décrites ici.
Votre médecin peut avoir suggéré ce médicament pour des conditions autres que celles énumérées dans ces articles d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas discuté avec votre médecin ou si vous ne savez pas pourquoi vous prenez ce médicament, parlez-en à votre médecin. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans consulter votre médecin.
Ne donnez pas ce médicament à quelqu'un d'autre, même s'ils ont les mêmes symptômes que vous. Il peut être dangereux pour les gens de prendre ce médicament si leur médecin ne l'a pas prescrit.

Dans quelle (s) forme (s) ce médicament vient-il?

20 mg 
Chaque comprimé rose clair, ovale, biconvexe, entérique, gravé «APO» d'un côté et «ES20» de l'autre côté, contient de l'esoméprazole magnésien équivalent à 20 mg d'esoméprazole. Ingrédients non médicinaux: dioxyde de silicium colloïdal, copovidone, stéarate de magnésium, méthacrylique de type copolymère d'acide C, oxyde ferrique rouge, le talc, le dioxyde de titane, citrate de triéthyle, et d' oxyde de fer jaune.
40 mg 
Chaque comprimé rose, ovale, biconvexe, enrobée entérique, gravé «APO» d'un côté et «ES40» de l'autre côté, contient de l'esoméprazole magnésien équivalent à 40 mg d'esoméprazole. Ingrédients non médicinaux: dioxyde de silicium colloïdal, copovidone, stéarate de magnésium, méthacrylique de type copolymère d'acide C, oxyde ferrique rouge, le talc, le dioxyde de titane, citrate de triéthyle, et d' oxyde de fer jaune.

Comment devrais-je prendre ce médicament?

La dose recommandée d'ésoméprazole pour traiter l'œsophagite de reflux et les symptômes du RGO est de 40 mg une fois par jour pendant 4 à 8 semaines. Après 8 semaines, le traitement peut être poursuivi à une dose de 20 mg une fois par jour pendant 4 semaines supplémentaires.
Pour traiter NERD ou brûlures d' estomac, la dose recommandée est de 20 mg une fois par jour pendant 2 à 4 semaines. Après cela, l'esoméprazole peut être pris à la dose de 20 mg une fois par jour, selon les besoins pour contrôler les symptômes.
Pour traiter les ulcères d'estomac liés à l' utilisation des AINS, la dose est de 20 mg une fois par jour pendant 4 à 8 semaines. Pour prévenir de tels ulcères, la dose est de 20 mg une fois par jour.
Pour traiter les ulcères duodénaux causés par H. pylori chez les adultes, la dose d'ésoméprazole est de 20 mg deux fois par jour prises avec l' amoxicilline 1000 mg deux fois par jour et 500 mg de clarithromycine deux fois par jour - tous les 7 jours.
Pour les enfants de 12 mois à 11 ans, la dose recommandée d'ésoméprazole pour traiter l' oesophagite de reflux est de 10 mg à 20 mg ( en fonction du poids de l'enfant) une fois par jour pendant 8 semaines.Pour le NERD (brûlures d'estomac et reflux), la dose recommandée est de 10 mg une fois par jour pendant jusqu'à 8 semaines.
Pour les enfants de 11 à 17 ans, la dose recommandée d'ésoméprazole pour traiter l' oesophagite de reflux est de 20 mg à 40 mg une fois par jour pendant 4 à 8 semaines. Pour le NERD (brûlures d'estomac et reflux), la dose recommandée est de 20 mg une fois par jour pendant 2 à 4 semaines.
Beaucoup de choses peuvent affecter la dose d'un médicament dont une personne a besoin, comme le poids corporel, d'autres conditions médicales, et d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose différente de celles indiquées ici, ne change pas la façon dont vous prenez le médicament sans consulter votre médecin.
Les comprimés d' ésoméprazole peuvent être pris avec ou sans nourriture. Ils doivent être avalés entiers - ne pas les écraser ou les mâcher. En variante, le comprimé peut être agité dans un demi-verre d'eau non carbonatée jusqu'à ce qu'il se désagrège. Buvez immédiatement le liquide contenant les petites boulettes de médicament, ou dans les 30 minutes. Pour vous assurer d'obtenir la dose complète du médicament, rincer le verre avec plus d'eau et de boire.
Les sachets d'esoméprazole contiennent des granulés pour suspension orale. Verser tous les granulés d'un sachet dans un verre contenant une cuillerée à soupe (15 ml) d'eau, remuer et laisser agir pendant quelques minutes pour permettre au mélange d'épaissir.Remuez à nouveau et buvez-le dans les 30 minutes. Pour vous assurer d'obtenir la dose complète du médicament, rincer le verre avec plus d'eau et de boire.
Il est important de prendre ce médicament exactement comme prescrit par votre médecin. Si vous manquez une dose, prenez-la dès que possible et continuez votre programme habituel. S'il est presque temps pour votre dose suivante, sautez la dose manquée et continuez avec votre programme de dosage régulier. Ne prenez pas une double dose pour rattraper une dose manquée. Si vous ne savez pas quoi faire après avoir manqué une dose, communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien pour obtenir des conseils.
Conservez ce médicament à température ambiante, protégez-le de la lumière et de l'humidité et gardez-le hors de la portée des enfants.
Ne jetez pas les médicaments dans les eaux usées (p. Ex. Dans l'évier ou dans les toilettes) ou dans les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments qui ne sont plus nécessaires ou qui ont expiré.

Qui ne devrait PAS prendre ce médicament?

Ne prenez pas ce médicament si vous êtes allergique à l'esoméprazole ou à tout ingrédient du médicament.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament?

De nombreux médicaments peuvent causer des effets secondaires.Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris en doses normales. Les effets secondaires peuvent être légers ou graves, temporaires ou permanents.
Les effets indésirables répertoriés ci-dessous ne sont pas vécus par tous ceux qui prennent ce médicament. Si vous êtes préoccupé par les effets secondaires, discutez des risques et des avantages de ce médicament avec votre médecin.
Les effets secondaires suivants ont été rapportés par au moins 1% des personnes prenant ce médicament. Beaucoup de ces effets secondaires peuvent être gérés, et certains peuvent disparaître sur leurs propres au fil du temps.
Contactez votre médecin si vous éprouvez ces effets secondaires et ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien peut être en mesure de vous conseiller sur la gestion des effets secondaires.
  • douleur abdominale
  • constipation
  • Changement de goût
  • la diarrhée
  • vertiges
  • somnolence
  • bouche sèche
  • gaz
  • mal de tête
  • la nausée
  • troubles du sommeil
Bien que la plupart de ces effets secondaires énumérés ci-dessous ne se produisent pas très souvent, ils pourraient conduire à des problèmes graves si vous ne consultez pas votre médecin ou consulter un médecin.
Vérifiez auprès de votre médecin dès que possible si l'un des effets secondaires suivants se produisent:
  • vision floue
  • confusion
  • Sensibilité au soleil
  • essoufflement
  • Signes de dépression (p. Ex., Mauvaise concentration, changements de poids, changements dans le sommeil, diminution de l'intérêt pour les activités, pensées de suicide)
  • Des signes de problèmes hépatiques (par exemple, nausées, vomissements, diarrhée, perte d'appétit, perte de poids, jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, urine foncée, selles pâles)
  • Réactions cutanées (comme des éruptions cutanées, des démangeaisons ou des ruches)
  • douleurs articulaires
Cessez de prendre le médicament et consulter immédiatement un médecin si l' un des événements suivants se produit:
  • Des problèmes cutanés graves (ampoules, ulcères ou lésions)
  • Des signes d'une réaction allergique sévère tels que des ruches;difficulté à respirer; Ou gonflement de la langue, du visage, de la bouche ou de la gorge
Certaines personnes peuvent avoir des effets secondaires autres que ceux mentionnés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous prenez ce médicament.
Quels autres médicaments pourraient interagir avec ce médicament?

Y a-t-il d'autres précautions ou avertissements pour ce médicament?

Avant de commencer à prendre un médicament, n'oubliez pas d'informer votre médecin de tout problème médical ou allergique que vous pourriez avoir, de tout médicament que vous prenez, de votre grossesse ou de votre allaitement et de tout autre fait important concernant votre santé. Ces facteurs peuvent affecter la façon dont vous devriez utiliser ce médicament.
Diarrhée: Lorsque l' acide gastrique est diminuée, le nombre de bactéries présentes normalement dans le système digestif augmente. Parfois, cela peut causer une infection grave dans le tube digestif. Si vous ressentez une diarrhée sévère aqueuse ou sanglante, de la fièvre ou des douleurs abdominales pendant la prise d'esoméprazole, contactez votre médecin le plus tôt possible.
Équilibre électrolytique: utilisation à long terme de l' ésoméprazole peut provoquer des niveaux d'électrolytes tels que le magnésium, le calcium et le potassium dans le sang à diminuer. Si vous ressentez des symptômes de déséquilibre de liquide et d'électrolyte tels que des douleurs musculaires ou des crampes; bouche sèche; Engourdissement des mains, des pieds ou des lèvres; Ou les battements cardiaques, contactez votre médecin dès que possible. Votre médecin peut faire des analyses de sang périodiquement pour surveiller les niveaux de ces électrolytes dans votre sang pendant que vous prenez ce médicament.
Fonction hépatique: Si vous avez réduit la fonction hépatique ou une maladie du foie, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, comment votre affection pourrait influer sur l'administration et l' efficacité de ce médicament, et si une surveillance est nécessaire.
Si vous ressentez des symptômes de problèmes de foie tels que la fatigue, sensation de malaise, perte d'appétit, des nausées, un jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, urines foncées, selles pâles, des douleurs abdominales ou de l' enflure et démangeaisons de la peau , contactez immédiatement votre médecin.
Interaction Méthotrexate: ésoméprazole, comme les autres médicaments de ce groupe, peut interagir avec le méthotrexate lorsque les deux médicaments sont utilisés en même temps. Cette combinaison peut conduire à des quantités plus élevées que prévu de methotrexate dans le corps et peut causer des effets secondaires sérieux, y compris des lésions rénales, des battements cardiaques irréguliers, une anémie ou une infection. Si vous prenez de l'esoméprazole et que vous allez recevoir une dose de méthotrexate, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament peut affecter votre condition médicale, de la façon dont votre état de santé peut affecter le dosage et l'efficacité de ce médicament et si une surveillance particulière est nécessaire.
Des conditions plus graves de l'estomac et des intestins: Si vous ressentez des symptômes d'une affection plus grave de l'estomac et des intestins (par exemple, difficulté à avaler, une perte de poids non planifiée, des vomissements de sang ou de la nourriture, ou selles noires) tout en prenant ce médicament, contactez votre Médecin immédiatement.
Fractures Ostéoporose: L' utilisation à long terme de l' ésoméprazole peut être lié à un risque accru de fractures osseuses de la hanche, du poignet ou la colonne vertébrale, à la suite de l' affaiblissement des os. Ce risque est encore augmenté si vous êtes à risque de développer l'ostéoporose. Si vous souffrez d'ostéoporose ou avez des facteurs de risque de développer une ostéoporose, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament peut affecter votre condition médicale, de la façon dont votre état de santé peut affecter le dosage et l'efficacité de ce médicament et si une surveillance particulière est nécessaire.
Grossesse: ce médicament ne doit pas être utilisé pendant la grossesse que si les avantages l' emportent sur les risques. Si vous devenez enceinte pendant que vous prenez ce médicament, communiquez immédiatement avec votre médecin.
Allaitement: On ne sait pas si l' ésoméprazole passe dans le lait maternel.Si vous êtes une mère allaitante et prenez ce médicament, cela peut affecter votre bébé. Parlez à votre médecin si vous devriez continuer à allaiter.
Enfants: L'innocuité et l' efficacité de ce médicament n'a été mis en place pour une utilisation par des enfants de moins d' un an. Pour les enfants de 1 à 17 ans, ce médicament peut être utilisé pour traiter le RGO pendant un maximum de 8 semaines.

Quels autres médicaments pourraient intéragir avec ce médicament?

Il peut y avoir une interaction entre l'ésoméprazole et l'un des éléments suivants:
  • Amphétamines (par exemple, dextroamphetamine, lisdexamphetamine)
  • atazanavir
  • Les antifongiques "azole" (par exemple fluconazole, itraconazole, kétoconazole, voriconazole)
  • Bisphosphonates (par exemple, alendronate, étidronate, risédronate)
  • carbamazépine
  • Certains benzodiazépines (par exemple, alprazolam, clobazam, diazépam)
  • cilostazol
  • citalopram
  • clopidogrel
  • dabigatran
  • dexméthylphénidate
  • escitalopram
  • Certains inhibiteurs de la protéase du VIH (par exemple, atazanavir, indinavir, lopinavir, saquinivir, tipranavir)
  • imipramine
  • Fer (par exemple, sulfate ferreux, fumarate ferreux)
  • ledipasvir
  • la mésalamine
  • méthotrexate
  • méthylphénidate
  • moclobémide
  • Suppléments multivitamines / minéraux
  • mycophénolate
  • omeprazole
  • phénobarbital
  • phénytoïne
  • Certains inhibiteurs de protéine kinase (par exemple, bosutinib, dasatinib, nilotinib)
  • raltégravir
  • rifampine
  • la rilpivirine
  • riociguat
  • Millepertuis
  • sertraline
  • Médicaments contre le cholestérol «statine» (par exemple, atorvastatine, lovastatine, simvastatine)
  • tacrolimus
  • trimipramine
  • warfarine
Si vous prenez un de ces médicaments, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien. Selon votre situation, votre médecin peut vous demander de:
  • Cesser de prendre l'un des médicaments,
  • Changer l'un des médicaments à l'autre,
  • Changer la façon dont vous prenez un ou les deux médicaments, ou
  • Laisser tout comme il est.
Une interaction entre deux médicaments ne signifie pas toujours que vous devez arrêter de prendre l'un d'entre eux. Parlez à votre médecin sur la façon dont toutes les interactions médicamenteuses sont gérées ou doivent être gérées.
Les médicaments autres que ceux énumérés ci-dessus peuvent interagir avec ce médicament. Parlez-en à votre médecin ou à votre prescripteur de tous les médicaments sur ordonnance, en vente libre (sans ordonnance) et aux herbes médicinales que vous prenez. Indiquez-leur également tous les suppléments que vous prenez. Puisque la caféine, l'alcool, la nicotine des cigarettes ou les drogues de rue peuvent affecter l'action de beaucoup de médicaments, vous devriez laisser votre prescriber savoir si vous les utilisez.