Pour avoir laissé fumer en ondes Claude Poirier, une contravention de 700 $ donnée aux Francs-tireurs

http://www.journaldemontreal.com/

ÉRIC GRENIER
MISE à JOUR 

  Le ministère de la Santé et des Services sociaux a donné trois contraventions totalisant près de 700 $ à l'émission de Télé-Québec Les Francs-tireurs, parce que l'un de ses invités s'est permis une clope en ondes.
Lors de l'émission du mercredi 16 septembre dernier, le journaliste judiciaire Claude Poirier s'est allumé une cigarette pendant l'entrevue à cœur ouvert qu'il a accordée à l'animateur Richard Martineau, à propos de ses récents déboires, notamment financiers et de santé. Même l'animateur a essayé de mener son interview cigarette au bec.
Lundi, deux inspecteurs du ministère se sont présentés aux bureaux de Zone 3, le producteur de l'émission, à la suite d'une plainte formulée par un citoyen.
Trois contraventions ont été données, dont deux de 50 $ plus frais, respectivement adressées à Martineau et Poirier. Le producteur, Zone3, a été mis à l'amende pour presque 554 $. On reproche aux deux premiers d'avoir fumé là où c'est interdit et à Zone 3 de l'avoir permis.
C'est le coanimateur de l'émission Richard Martineau qui a lui-même dénoncé la situation. «On peut boire à la télé et saouler les invités... mais pas de tabac, sinon le gouvernemental va sévir!», dénonce-t-il sur son compte Facebook.
La semaine dernière, aux Francs-Tireurs, Claude Poirier a fumé pendant son entrevue...
Résultat: une amende de 700 $ donnée par le Ministère de la santé et des services sociaux... C'est vrai, c'est pas une blague!
On peut boire à la télé et saouler les invités... mais pas de tabac, sinon le gouvernemental va sévir!
Or, la Loi sur le tabac est claire: il est interdit de fumer dans un lieu de travail ou un commerce, comme stipulé au chapitre deux de la Loi.
Zone 3 contestera les contraventions. «Quand c'est un tournage de fiction, la cigarette est permise, déplore le producteur de l'émission, Stéphane Tremblay. J'ai beau leur avoir dit que Claude Poirier était une pièce de théâtre ambulante, ça n'a pas marché. Ça va se jouer là: sur la définition d'un lieu interdit de tabac.»
Pendant l'entrevue, non seulement Claude Poirier s'allume-t-il une clope en ondes dès les premières minutes, mais il avoue candidement que ses cigarettes proviennent de contrebandiers.

Le pape pourrait faire la leçon aux Américains sur le capitalisme

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

Mise à jour le mardi 22 septembre 2015 à 21 h 26 HAE

Après sa visite à Cuba, le pape François vient d'arriver aux États-Unis. Et selon l'économiste et essayiste français Édouard Tétreau, qui a participé aux réunions préparatoires de ce voyage, si le souverain pontife va célébrer au cours de sa visite les bons côtés de ce pays, il n'est pas exclu qu'il y tienne « un discours vif » à propos de la menace que posent la finance et la technologie « si on ne les régule pas avec de la conscience ».
En entrevue à 24/60 avec Anne-Marie Dussault, Édouard Tétreau rappelle que pendant la crise financière, en 2008, le président américain Barack Obama avait dit qu'un « contrôle parental » devait être exercé sur Wall Street.
Or, « aujourd'hui, sept ans après, on peut dire que ce contrôle existe, mais c'est Wall Street qui l'exerce sur Washington, la Maison-Blanche et le Congrès, avec une puissance financière très forte sur la politique américaine », observe l'économiste.
L'une des principales critiques du « pape des pauvres » à l'égard du système capitaliste, « c'est l'idolâtrie de l'argent », dit M. Tétreau. Mais une autre des critiques que le pape François pourrait émettre, selon lui, porte sur le fait que l'argent ne circule pas suffisamment.
« Nous sommes extrêmement riches : est-ce que l'on fait tout pour avoir des sociétés et des économies humaines? »— Édouard Tétreau

Le souverain pontife est très engagé, et « cela énerve beaucoup de monde », note Édouard Tétreau.
« Le pape dit clairement, par exemple, qu'il faut mettre un terme aux énergies fossiles, graduellement, mais qu'il faut y mettre un terme pour passer au renouvelable, souligne-t-il. Je note que cela n'a pas beaucoup plu à Jeb Bush, qui a dit : "Moi, je ne vais pas à la messe pour écouter des questions d'économie ou de politique." »
S'il se fait critique, le pape sera-t-il écouté des Américains? L'économiste croit que oui, en partie. « Nous parlons d'un des hommes les plus populaires aux États-Unis. Pas uniquement chez les Hispaniques, mais il y a 80 % d'opinion favorable pour le pape... Il y aura beaucoup de standing ovations au Congrès. J'anticipe beaucoup de liesses, beaucoup de ferveur. Et en même temps, du côté de l'aile dure des républicains, et peut-être de l'aile la plus conservatrice de certaines églises, il y aura des grincements de dents. »

Mort de Doris Hallé-Tremblay: la thèse criminelle écartée

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/faits-divers/

Publié le 23 septembre 2015 à 08h16 | Mis à jour à 08h16
Doris Hallé-Tremblay... (Photo fournie par la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent)
Doris Hallé-Tremblay
PHOTO FOURNIE PAR LA RÉGIE INTERMUNICIPALE
DE POLICE RICHELIEU-SAINT-LAURENT

DANIEL RENAUD
La Presse
Les policiers de la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent, qui enquêtent sur la mort de Doris Hallé-Tremblay, cette dame disparue dont le corps et le véhicule incendié ont été découverts hier à Calixa-Lavallée, près de Verchères, écartent la thèse criminelle, a appris La Presse de sources sûres.
Le corps et la voiture incendiée de Doris... (PHOTO FÉLIX O.J. FOURNIER, COLLABORATION SPÉCIALE) - image 1.0
Le corps et la voiture incendiée de Doris Hallé-Tremblay retrouvés hier à Calixa-Lavallée.
PHOTO FÉLIX O.J. FOURNIER, COLLABORATION SPÉCIALE
La femme de 71 ans, qui était portée disparue depuis le six septembre, avait des problèmes cognitifs et se serait retrouvée à cet endroit après avoir été désorientée.
On ignore les causes exactes du décès de la femme dont le corps reposait à proximité du véhicule. Une autopsie sera pratiquée ce matin. La police s'explique mal également les causes de l'incendie qui a ravagé la voiture, mais exclut l'hypothèse qu'un suspect ait ainsi voulu effacer les traces de son crime. La thèse du suicide serait également écartée par les enquêteurs.
Hier, les policiers de l'identité judiciaire ont passé plusieurs heures sur le chemin des Bois-Blancs, un cul-de-sac où habitent une trentaine de personnes, et où le véhicule et le corps ont été retrouvés.
La femme de Sainte-Julie avait quitté son domicile le matin du six septembre et avait ensuite été vue pour la dernière fois à l'épicerie. Sa disparition a été rapidement signalée par la suite, et des recherches avaient été menées à Verchères, Saint-Marc-sur-Richelieu, Calixa-Lavallée, et même dans la rivière Richelieu, après que les enquêteurs eurent analysé les données de géolocalisation de sa voiture.

À DÉCOUVRIR SUR LAPRESSE.CA

Coup de théâtre en Égypte: Mohamed Fahmy libéré

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par Charles Payette pour CogecoNouvelles le mercredi 23 septembre 2015 à 07h53. Modifié à 08h17.
Coup de théâtre en Égypte: Mohamed Fahmy libéré
Mohamed Fahmy/Twitter
(Cogeco Nouvelles) - Dans un geste pour le moins inattendu, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a gracié Mohamed Fahmy, aujourd'hui, ordonnant du même souffle son immédiate remise en liberté.

Le journaliste canadien de la chaîne qatarie Al-Jazeera avait été condamné à trois ans de prison ferme avec deux collègues, le 29 août dernier.
Mohamed Fahmy, dont Ottawa réclamait la libération, avait été accusé, avec l'Australien Peter Greste et l'Égyptien Baher Mohamed.
On disait qu'ils avaient soutenu, à travers leur couverture médiatique, les Frères musulmans, l'organisation de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi, destitué en 2013. lls ont aussi été accusés de fabriquer du matériel compromettant la sécurité nationale.
Quelques militants des droits humains auraient aussi bénéficié du pardon présidentiel, aujourd'hui.
Fahmy avait été arrêté avec ses deux collègues en décembre 2013, lorsque les forces de la sécurité égyptienne ont effectué une descente dans une suite d'hôtel utilisée par les correspondants en Égypte d'Al-Jazira.
Avec La Presse Canadienne

Les conservateurs accusés de politiser Terry Fox

http://www.lapresse.ca/actualites/elections-federales/

Publié le 23 septembre 2015 à 07h10 | Mis à jour à 07h10
Terry Fox... (PHOTO D'ARCHIVES)
Terry Fox  PHOTO D'ARCHIVES

Un engagement électoral du Parti conservateur pour la recherche sur le cancer a suscité un malaise au sein de la Fondation Terry Fox.
Dimanche, le premier ministre Stephen Harper a voulu rendre hommage à ce «véritable héros canadien» qui a couru pendant 143 jours il y a 35 ans. Son parti a alors annoncé qu'un gouvernement conservateur réélu doublerait les dons versés à l'organisation portant son nom, jusqu'à concurrence de 35 millions.
Rapidement, la Fondation a tenu à prendre ses distances, en disant avoir toujours pris soin d'éviter de politiser ses activités. «On ne devrait pas politiser un héros canadien comme Terry Fox», a d'ailleurs dénoncé pour sa part le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair.

Le jury de 7 hommes et 5 femmes choisi au procès de Guy Turcotte

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le mardi 22 septembre 2015 à 17h39. Modifié par Charles Payette le mercredi 23 septembre 2015
Le jury de 7 hommes et 5 femmes choisi au procès de Guy Turcotte
Maria Albanese et René Verret, procurerurs de la Couronne/Cogeco Nouvelles
SAINT-JÉRÔME, Qc - Le jury a été sélectionné au complet mardi pour le second procès de Guy Turcotte: sept hommes et cinq femmes vont décider s'il est coupable ou non du meurtre prémédité de ses deux enfants, Olivier, 5 ans, et Anne-Sophie, 3 ans.
Le reportage de Philippe Bonneville
 
 
 
00:00
 
00:00
 
 
 
 
 
 
Après avoir vu défiler des candidats une bonne partie de la journée, questionnés pour vérifier leur impartialité, la défense et la poursuite se sont entendues sur 12 jurés.
Ils ont été choisis pour écouter toute la preuve et les plaidoiries lors de ce procès criminel qui devrait durer trois mois.
Ces jurés ont déclaré ne pas avoir d'idée préconçue sur la culpabilité ou non-culpabilité de l'ex-cardiologue, ou ont affirmé être capables d'écarter toutes ces opinions déjà formées et de ne se baser que sur la preuve qui sera présentée pour rendre leur verdict «sans partialité, ni préjugé, ni parti pris».

Plusieurs candidats jurés ont été écartés par la défense ou par la poursuite, qui n'ont pas fourni de motifs pour le faire. Ils avaient le droit de refuser chacun 20 candidats, sans avoir à dire pourquoi.

D'autres avaient été rejetés d'emblée après avoir dit être d'avis que Guy Turcotte est coupable, et qu'ils n'allaient pas changer d'idée même après avoir entendu toute la preuve.

Parmi le groupe des 12 retenus, les cinq femmes ont un emploi: il y a une serveuse, une conseillère en mode dans un magasin, une esthéticienne, une bouchère et une secrétaire. Deux semblent être âgées d'une vingtaine d'années, une dans la trentaine et deux sont âgées d'une cinquantaine d'années.

Quant aux hommes, trois sont retraités et âgés d'une soixantaine d'années: ils travaillaient auparavant l'un comme enseignant, l'autre comme superviseur dans une imprimerie et le dernier était un homme d'affaires dans le secteur de l'ébénisterie. Il y a aussi un courtier immobilier, un ingénieur, un employé d'un magasin à grande surface et un commerçant en recherche d'emploi. Deux semblent âgés d'une vingtaine d'années et les deux autres d'une cinquantaine d'années.

Le procès pourra donc débuter dès mercredi matin, avec l'adresse du juge au jury. Les premiers témoins seront ensuite entendus.

Mardi, dès le début de la séance, le juge Vincent avait lu à Guy Turcotte les accusations qui pèsent contre lui. D'une voix faible, alors qu'il était debout dans le box des accusés, l'homme a plaidé «non coupable» à deux reprises.

Une quinzaine de personnes ont manifesté en matinée et vers l'heure du midi devant le palais de justice de Saint-Jérôme. Elles réclamaient que justice soit rendue pour Olivier et Anne-Sophie, les deux petites victimes de ce drame.

La formation du jury avait débuté mardi matin. Le juge André Vincent de la Cour supérieure a passé la dernière semaine à entendre les demandes d'exemption des candidats jurés, notamment pour des raisons médicales ou familiales. Ils sont nombreux à l'avoir obtenue.

Un nombre très élevé de candidats, soit 1650, avaient été convoqués pour ce procès. Après les exemptions, il en restait environ 355.

La Couronne en avait appelé du verdict rendu en 2011 car elle souhaitait que l'homme soit déclaré coupable de double meurtre et emprisonné. En 2013, la Cour d'appel du Québec a annulé le verdict et ordonné la tenue d'un second procès. Selon la Cour d'appel, le juge du procès avait erré dans ses directives aux jurés.