lundi, août 24, 2015

Péladeau reste prudent avec les résultats du Bloc au scrutin d'octobre prochain

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le lundi 24 août 2015 à 21h00. Modifié par Léandre Drolet à 21h43.
Péladeau reste prudent avec les résultats du Bloc au scrutin d'octobre prochain
RIMOUSKI - Le chef péquiste Pierre Karl Péladeau a déclaré lundi qu'il ne faudra pas tirer de conclusion sur l'avenir de son parti à la lumière des résultats du Bloc québécois au prochain scrutin fédéral.
M. Péladeau a multiplié les apparitions sur le parcours de la caravane du chef bloquiste Gilles Duceppe depuis le début de la campagne électorale, début août.

Le chef péquiste, dont les députés seront réunis pour un caucus de deux jours à Rimouski à partir de mardi, a croisé son collègue bloquiste à deux occasions lundi.

Lors d'un point de presse en compagnie de quelques uns de ses députés, M. Péladeau est demeuré toutefois prudent concernant les conclusions qu'il faudra tirer des résultats du Bloc après le vote du 19 octobre.

«C'est tout à fait normal que nous nous engagions dans cette perspective, a-t-il dit aux journalistes. Nous allons continuer à le faire, comme je l'ai fait en ce qui concerne les partielles de Jean-Talon et Chauveau. Lorsque nous partageons cet objectif, nous devons travailler ensemble et il ne faut pas tirer de conclusions du résultat.»

Juste avant d'aller à un rassemblement militant organisé par des jeunes péquistes où M. Péladeau était également attendu, M. Duceppe, dont le parti ne compte plus que deux députés, a reconnu l'importance de la contribution du chef péquiste.

«Pierre Karl fait énormément et je l'apprécie énormément», a-t-il dit dans un point de presse.

M. Duceppe a cependant affirmé que cette collaboration n'est pas sans précédent. Il a notamment évoqué la collaboration de l'ex-chef péquiste Jacques Parizeau et de l'ex-chef bloquiste Lucien Bouchard.

«À travers toutes ces années, il y a eu des efforts constants des uns et des autres, pour travailler ensemble, parce qu'on partage le même objectif», a-t-il dit.

Quatre employés du Parti québécois, dont son directeur général, Alain Lupien, ont été temporairement prêtés au Bloc, qui les rémunère pour leur travail sur sa campagne.

M. Duceppe a dévoilé mercredi sa stratégie maritime avec laquelle il prévoit qu'un Québec indépendant s'enrichirait notamment grâce à la création d'une garde côtière québécoise avec des bases à Gaspé, Rimouski et une antenne aux Îles-de-la-Madeleine.

Le chef bloquiste, qui était entouré de députés péquistes pour son annonce, a affirmé que ses collègues souverainistes de Québec partagent son point de vue.

S'adressant par la suite aux militants péquistes réunis dans un bar de Rimouski, en début de soirée, M. Duceppe a insisté sur l'importance du vote stratégique souverainiste.

«La bonne stratégie, c'est le vote stratégique, a-t-il dit. Le vote stratégique, c'est d'accorder notre confiance à des hommes et des femmes qui partagent nos intérêts, nos idéaux, nos projets. Si on veut un pays, stratégiquement, on appuie ceux et celles qui veulent un pays, c'est ça avoir une stratégie.»

M. Duceppe a insisté sur le fait que les 53 députés du Bloc ont joué un rôle important, lors du référendum sur la souveraineté de 1995, compartivement à celui de 1980, où la totalité des députés fédéraux étaient fédéralistes.

«Ç'a fait toute une différence, a-t-il dit. C'est ensemble qu'on va construire un pays.»

Par ailleurs, après s'être fait accuser par le premier ministre Philippe Couillard de vanter les mérites de l'indépendance du Québec sans avancer de chiffres sur son impact économique, M. Péladeau a accusé son adversaire de faire pareil concernant les bienfaits du fédéralisme.

Le chef péquiste a soutenu que le premier ministre libéral devrait également préciser les retombées positives du fédéralisme pour l'économie québécoise.

«Lui, il devrait également avoir des chiffres pour faire en sorte de dire que le fédéralisme est payant pour le Québec, au contraire, a-t-il dit. Qui a interrogé les chiffres de la péréquation? Qui a interrogé les chiffres concernant les recettes que nous envoyons à Ottawa et les dépenses qu'Ottawa prétend faire au Québec? Ça non plus, il ne l'a pas fait cet exercice-là.»

Deux personnes se seraient suicidées dans la foulée de l'affaire Ashley Madison

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le lundi 24 août 2015 à 14h15. Modifié par 98,5 Sports à 16h03.
Deux personnes se seraient suicidées dans la foulée de l'affaire Ashley Madison
TORONTO - Deux personnes se seraient suicidées et des cas d'extortion ont été recensés dans la foulée du dévoilement d'informations confidentielles provenant du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison, a indiqué lundi la police de Toronto, qui n'a pas manqué de rappeler que des milliers de familles à travers le monde ont été ébranlées par la brèche informatique.
Les autorités ont refusé d'en dire plus sur les deux cas de suicide tant que les enquêtes policières en cours ne seront pas complétées. Mais des médias américains ont rapporté qu'un capitaine de police à San Antonio au Texas aurait commis l'irréparable après que son adresse courriel eut été associée au piratage du site.

En point de presse à Toronto, les autorités ont indiqué qu'une enquête policière internationale, à laquelle collaborent le département américain de la Sécurité intérieure et la police fédérale américaine, le FBI, a été lancée pour identifier et arrêter les pirates informatiques qui ont orchestré l'attaque.

«Ça n'a rien de drôle, c'est la réalité et ça nous affecte tous, a déclaré le surintendant de la police de Toronto, Bryce Evans, devant les médias. L'impact social de cette brèche... on parle de familles, d'enfants, d'épouses, de maris. Tout cela va avoir un impact sur le cours de leurs vies.»

M. Evans a ajouté que les responsables de la cyberattaque doivent savoir que leurs actions sont maintenant scrutées à la loupe et que leurs gestes ne resteront pas impunis.

«C'est le temps de vous réveiller, a-t-il dit en s'adressant directement aux pirates informatiques. Nous avons lancé une enquête sérieuse et nous avons invité tous nos collaborateurs à y participer.»

La police de Toronto a également lancé un appel à d'autres pirates informatiques pour qu'ils aident les autorités «puisqu'ils savent que (les pirates informatiques de) l'Impact Team a dépassé les bornes».

Le site Internet Ashley Madison — dont le slogan est «La vie est courte. Tentez l'aventure.» («Life is short. Have an affair.») — facilite la mise en relation de personnes souhaitant avoir des relations extraconjugales.

Le site a été la cible d'une cyberattaque il y a un mois. Des pirates informatiques se sont emparés des données confidentielles des quelque 39 millions de membres de l'agence et ont menacé de les rendre publiques si le site n'était pas immédiatement fermé.

Puisque la société mère d'Ashley Madison, Avid Life Media, basée à Toronto, a refusé d'obtempérer, les données personnelles de millions d'utilisateurs du site à travers le monde ont été dévoilées la semaine dernière.

Selon les autorités, il s'agit de l'une des plus grandes brèches informatiques de l'histoire.

Une analyse de La Presse Canadienne a révélé que des centaines d'adresses courriel enregistrées sur le site appartiennent à des fonctionnaires fédéraux, provinciaux et municipaux à travers le Canada. Plusieurs agents de la Gendarmerie royale du Canada et des militaires auraient également fréquenté le site.

La police de Toronto a mentionné que les gestes posés par les pirates informatiques ont des conséquences sociales et économiques extrêmement néfastes.

«Les gestés posés par l'Impact Team vont avoir des impacts sociaux et économiques à long terme», estime M. Evans. «Et ils ont déjà engendré une série de nouveaux crimes.»

La police soutient en effet que des criminels ont utilisé le dévoilement de la liste des clients de l'agence pour faire chanter des utilisateurs du site Ashley Madison. Toute personne victime d'extorsion doit rapidement contacter les autorités policières, a précisé M. Evans.

Avid Life Media coopère avec les forces de l'ordre et offre une récompense de 500 000 $ pour toute information permettant d'identifier les cybercriminels qui ont orchestré l'attaque informatique.

De son côté, le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a ouvert une enquête sur cette vaste affaire de piratage, puisque Avid Life Media est établie au Canada.

Parallèlement à l'enquête policière, le commissaire à la protection de la vie privée du Canada mènera sa propre enquête conjointement avec son homologue australien et d'autres agences semblables à l'étranger, puisque le site comptait des clients un peu partout dans le monde.

Le commissariat canadien a déjà entamé des discussions avec l'entreprise pour déterminer comment une telle violation des données à caractère personnel a pu être possible, et ce qui est fait depuis pour colmater la fuite et renforcer la sécurité.

En raison des dispositions du droit relatif à la protection des renseignements personnels dans le secteur privé, le commissaire ne commentera pas davantage cette affaire.

Les départs de deux députés montrent la division des libéraux, dit PKP

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le lundi 24 août 2015 à 16h47. Modifié par 98,5 Sports à 17h21.
Les départs de deux députés montrent la division des libéraux, dit PKP
Pierre Karl Péladeau/Twitter Pierre Karl Péladeau
RIMOUSKI, Qc - Les départs annoncés de deux députés libéraux prouvent que les politiques d'austérité du premier ministre Philippe Couillard sèment la division au sein de son propre caucus, a déclaré lundi le chef péquiste Pierre Karl Péladeau.
Lors d'un point de presse à Rimouski, M. Péladeau a affirmé que les démissions de Marguerite Blais et de Gilles Ouimet constituent une mauvaise nouvelle pour les libéraux.

Selon le chef péquiste, ces départs témoignent de dissensions au sein de l'équipe libérale envers les compressions budgétaires mises en place par le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux.

M. Péladeau ne s'est pas prononcé sur la rapidité avec laquelle il souhaite que M. Couillard convoque des élections partielles dans ces deux châteaux-forts libéraux.

Par ailleurs, après s'être fait accuser par M. Couillard de vanter les mérites de l'indépendance du Québec sans avancer de chiffres sur son impact économique, M. Péladeau a accusé son adversaire de faire pareil concernant les bienfaits du fédéralisme.

Le chef péquiste a soutenu que le premier ministre libéral devrait également préciser les retombées positives du fédéralisme pour l'économie québécoise.

M. Péladeau, dont les députés seront réunis en caucus pendant deux jours à partir de mardi, croisera une nouvelle fois lundi la caravane électorale du chef bloquiste Gilles Duceppe.

Alors qu'il fait campagne aux côtés de M. Duceppe avec une assiduité sans précédent pour un chef péquiste, M. Péladeau a affirmé qu'il ne faudra pas faire de lien entre le PQ et les résultats du Bloc au prochain scrutin fédéral d'octobre.

Ashley Madison : la police de Toronto lèvera le voile sur son enquête ce matin

http://ici.radio-canada.ca/regions/ontario/

Page d'accueil du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison
Page d'accueil du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison (archives)  Photo :  ashleymadison.com

Les policiers de Toronto promettent une « mise à jour » à 10 h ce matin sur leur enquête quant au piratage du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison.
Des représentants d'autres corps policiers canadiens et internationaux participant à l'enquête doivent aussi être présents.
Le siège social de l'exploitant du site web, Avid Life Media, est situé à Toronto.
Le mois dernier, des pirates informatiques se sont emparés des données personnelles de millions d'usagers du site, incluant des milliers de Canadiens.
Les pirates, accusant la compagnie de tromperie, ont publié, la semaine dernière, l'identité de ces clients, certains ayant des adresses courriel d'employés des gouvernements ontarien et fédéral. Ces renseignements, toutefois, n'ont pas pu être vérifiés.
Selon Avid Life Media, son site Ashley Madison avait plus de 39 millions d'abonnés. La compagnie indique, qu'en plus de la police de Toronto, la Gendarmerie royale du Canada, la Police provinciale de l'Ontario et le FBI collaborent à l'enquête sur le piratage de son site.
Un groupe appelé Impact Team a revendiqué l'attaque
Classement selon le site Ashley Madison
Classement selon le site Ashley Madison (archives)

De son côté, un utilisateur d'Ottawa a déposé une demande de recours collectif devant les tribunaux contre le site.

Le député du PLQ, Gilles Ouimet, démissionne

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/

Gilles Ouimet
Gilles Ouimet

Après le départ de Marguerite Blais la semaine dernière, le Parti libéral du Québec perd un autre de ses joueurs. On vient d'apprendre que le député Gilles Ouimet annonce sa démission et quitte la politique, moins de trois ans après y avoir fait le saut.
Philippe Couillard devra déclencher des élections partielles d'ici six mois. La circonscription de Fabre, située à Laval, est détenue par les libéraux depuis 2003.
Le député dans la circonscription de Fabre, à Laval, a été élu pour la première fois en 2012 avec une majorité de 3381 voix. Sa réélection en 2014 a été remportée facilement par plus de 12 000 votes de majorité.
Avocat de profession, Gilles Ouimet a été Bâtonnier du Québec en 2010-2011. Il a aussi occupé les fonctions de porte-parole de l'opposition en matière de justice.
Parmi ses réalisations comme politicien, il a présidé le comité chargé de définir la position du Parti libéral sur la neutralité de l'État pendant le débat sur la charte des valeurs.
On ne connaît pas pour le moment les motifs de son départ.
D'autres informations suivront.

Un Nigérian brûlé vif pour avoir volé une soupe

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/

  • Par 
  • Mis à jour 
  •  
  • Publié 

Un homme a été poignardé à plusieurs reprises et brûlé vif par la foule pour avoir volé un pot de soupe dans le sud duNigeria, ont rapporté aujourd'hui les médias locaux. Le cadavre carbonisé de la victime a été laissé devant une école après sa mort hier, dans la ville portuaire de Calabar (sud-est), précise le quotidien national nigérian ThisDay.

Selon le journal, la victime faisait partie d'un groupe de trois hommes ayant suivi, à l'aube, l'odeur de la soupe réchauffée jusqu'à la cuisine d'une résidence privée. Ils se sont emparés du pot de soupe et ont tenté de prendre la fuite, mais ont été poursuivis par les voisins, alertés par les cris d'une des femmes qui se trouvait aux fourneaux. La foule a rattrapé l'homme qui portait la soupe et l'a attaqué à la machette avant de le brûler.

"Ce n'est pas la première fois qu'ils viennent voler dans notre résidence. La semaine dernière, ils ont enlevé la batterie de la voiture d'un voisin", a déclaré un habitant de la zone aux médias locaux. La police a condamné le meurtre, selon ThisDay, qui cite un policier déclarant que "tout suspect est présumé innocent jusqu'à preuve contraire".

Combat contre le cancer «René veut mourir dans mes bras» - Céline

http://tvanouvelles.ca/lcn/artsetspectacles/general/archives/

Première publication 24 août 2015 à 08h12 
Mise à jour : 24 août 2015 à 09h01

TVA Nouvelles
En pause complète depuis un an afin d'épauler René dans son combat contre le cancer, Céline Dion, qui remonte sur scène jeudi à Las Vegas, a accordé une entrevue poignante concernant la santé de son mari adoré.

La star raconte de façon émouvante que c'est René qui a insisté pour qu'elle retourne à la chanson. «Je ne voulais pas être ici [au Caesars Palace] au départ. Je n'en ai pas besoin. Ne me comprenez pas mal, j'aime chanter pour les gens, mais j'ai des priorités», a précisé Céline au USA Today.

Chagrin

«René m'a vraiment fait un cadeau», poursuit-elle. «Tout mon chagrin, c'était durant la dernière année. Je pense que je compose bien avec la situation. Quand ça va me frapper, ça va me frapper. Mais mon plus gros travail, c'est de dire à mon mari que nos sommes corrects, que je vais prendre soin de nos enfants. Tu nous regarderas d'ailleurs», a ajouté Céline au quotidien américain.
René-Charles, 14 ans, est rapidement «devenu l'homme de ma vie» souffle la chanteuse précisant que l'adolescent trouve difficile de voir son père malade. Quant aux jumeaux Nelson et Eddy, qui fêteront leur 5e anniversaire cet automne, ils «ne connaissent pas leur père autrement». Céline leur dit: “«Allez allons nourrir papa et ils viennent avec moi”», écrit le USA Today sur son site web. René est alimenté à l'aide d'un tube.

René Angélil, 73 ans, se bat contre une récidive du cancer. Il a même demandé à Aldo Giampaolo de s'occuper de la carrière de Céline afin de pouvoir consacrer toutes ses forces à lutter contre la maladie et se soumettre aux traitements.

Combien de temps?

«Nous avons demandé aux médecins à plusieurs reprises combien de temps il reste à René. Trois semaines? Trois mois? René veut savoir», a précisé Céline. «Ils ont dit qu'ils ne savent pas», soutient le USA Today.

Les derniers mois ont été ponctués de discussions profondes entre la diva québécoise et «le seul chum qu'elle a jamais eu», se plait-elle à appeler René. Céline se montre forte, mais parfois «René a besoin de quelque chose de plus tendre, plus que seulement me montrer positive».

«Je lui dit: “Tu as peur. Je comprends. Parle-moi.”» Céline fait une pause rapporte le USA Today, on l'imagine très émue. «Et René dit: “Je veux mourir dans tes bras”. Okay, je vais être là. Tu mourras dans mes bras», le rassure Céline.

Santé des aînés Les Canadiens veulent une stratégie nationale

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/

Première publication 24 août 2015 à 07h13
Les Canadiens veulent une stratégie nationale
Crédit photo : Archives TVA Nouvelles

Agence QMI
Le nouveau rapport de l'Association médicale canadienne(AMC) indique qu'une grande majorité de Canadiens sontpréoccupés par les soins de santé pour les aînés et souhaitentque le Canada se dote d'une stratégie nationale en la matière.
De plus, les résultats de cette évaluation pancanadienne sur la qualité des soins de santé - ayant pour thème cette année la santé des aînés - témoignent d'une insatisfaction plus marquée au Québec envers le système de santé public.
Impact du vieillissement de la population
Dans son 15e rapport annuel publié lundi, l'AMC affirme que le vieillissement de la population a un «impact énorme sur le système de santé public qui peine à s'y adapter», et que les Canadiens sont conscients de cette problématique.
L'AMC avance qu'en 1971 les aînés représentaient 8 % de la population, alors qu'ils en représentent 15 % aujourd'hui. Dans un avenir rapproché, quand tous les baby-boomers auront atteint l'âge de 65 ans, ils constitueront 25 % de la population.
Dans le sondage effectué auprès de 2008 Canadiens par la firme Ipsos Reid pour l'AMC, neuf répondants sur dix ont dit que le Canada a besoin d'une stratégie nationale en matière de soins de santé pour les aînés. De plus, les trois quarts croient que tous les paliers de gouvernement doivent s'impliquer pour trouver des solutions, bien qu'il s'agisse d'un problème national.
Près de 90 % des participants estiment que les enjeux à prioriser sont les suivants: s'assurer qu'il y a suffisamment de professionnels de la santé formés pour prodiguer des soins aux aînés; encourager les soins à domicile à long terme; améliorer l'accès aux établissements de soins prolongés et verser un revenu adéquat aux aînés.

Les Québécois moins satisfaits

Les participants québécois sont les moins nombreux à accorder une bonne note (A ou B) à la qualité générale des services offerts. Ils sont aussi les plus nombreux à penser que les soins sont maintenant moins bons qu'il y a cinq ans, et que les soins empireront au cours des deux ou trois prochaines années.
Les Québécois sont également les moins nombreux à trouver que l'accès aux services de santé pour les aînés dans leur communauté est bon.
Le sondage a été effectué en ligne entre le 20 et le 24 juillet auprès de 2008 adultes canadiens. Les résultats sont précis à plus ou moins 2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Le corps d'un homme repêché à Saint-André-Avellin, en Outaouais

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le dimanche 23 août 2015 à 19h19. Modifié par Léandre Drolet à 22h53.
Le corps d'un homme repêché à Saint-André-Avellin, en Outaouais
SAINT-ANDRÉ-AVELLIN - Le corps d'un homme a été repêché dimanche après-midi dans les eaux de la rivière de la Petite Nation à Saint-André-Avellin, en Outaouais.
Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec.
 
 
 
00:00
 
00:00
 
 
 
 
 
 
Peu avant 15 h, un appel d'urgence a été logé à la Sûreté du Québec pour un corps flottant à la surface de l'eau.

Le service des incendies du secteur a rapidement dépêché des pompiers et une embarcation pour récupérer le corps.

Une autopsie sera menée pour identifier la victime et déterminer la cause de son décès, a expliqué la porte-parole de la Sûreté du Québec, Audrey-Anne Bilodeau.

Mélanie Joly remporte l'investiture libérale dans Ahuntsic-Cartierville

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le dimanche 23 août 2015 à 20h42. Modifié par Charles Payette le lundi 24 août 2015
Mélanie Joly remporte l'investiture libérale dans Ahuntsic-Cartierville
Mélanie Joly a remporté la candidature libérale dans Ahuntsic-Cartierville./PC
MONTRÉAL - La candidate vedette Mélanie Joly a remporté l'investiture du Parti libéral du Canada dans la circonscription montréalaise d'Ahuntsic-Cartierville, dimanche.
Écoutez le reportage :
 
 
 
00:00
 
00:00
 
 
 
 
 
 
Trois autres candidats étaient en lice, tandis que plusieurs autres se sont désistés au cours des derniers mois.

Mélanie Joly, une proche du chef Justin Trudeau, s'est fait connaître aux dernières élections municipales à Montréal, en terminant en deuxième place derrière Denis Coderre.

Ses adversaires étaient Grace Batchoun, une gestionnaire, Viken Attarian, un ingénieur, et Elie Kassissia, un homme d'affaires.

La candidate libérale dans Ahuntsic-Cartierville devra notamment affronter Maria Mourani, l'ancienne députée bloquiste devenue néo-démocrate, aux élections fédérales du 19 octobre.

Des femmes manifestent pour le droit de déambuler seins nus à New York

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par Associated Press le dimanche 23 août 2015 à 22h35. Modifié par Léandre Drolet à 23h12.
Des femmes manifestent pour le droit de déambuler seins nus à New York
Kevin Hagen / The Associated Press
NEW YORK - Des dizaines de femmes aux seins nus ont participé, dimanche, au défilé de la «fierté topless» à New York pour contrer les critiques de ceux qui se plaignent de la présence de femmes en tenue légère sur Times Square.
Déambuler en public la poitrine dénudée est parfaitement légal à New York depuis 1992.
Mais le maire Bill de Blasio et le chef de police Bill Bratton ont récemment affirmé que les femmes aux seins nus qui se font prendre en photo avec des touristes sur la place piétonnière de Times Square représentaient une nuisance.

Le gouverneur de l'État, Andrew Cuomo, a quant à lui estimé que ces scènes rappelaient «le vieux Times Square mal fréquenté du passé».

Le défilé de dimanche était l'un des nombreux événements du même genre organisés dans une soixantaine de villes pour célébré la journée «GoTopless».

Une porte-parole de l'événement à New York, Rachel Jessee, a expliqué que l'objectif était de revendiquer l'égalité des genres en ce qui concerne le droit de se promener torse nu.

Les participants avaient toutes sortes de raisons de se joindre au rassemblement.

«Nous le faisons parce que c'est libérateur et c'est quelque chose de différent. Pourquoi pas?» a lancé Claudia Simondi, 46 ans, qui travaille comme serveuse dans un bar.

Theresa Crudo, 22 ans, est venue avec son fils âgé de 15 mois. Elle aussi avait les seins nus, avec l'appui de son mari.

«Les seins sont naturels, vous savez, a-t-elle dit. Je voulais montrer qu'on peut allaiter en public et faire ce qu'on a à faire pour notre enfant.»

Sandy Belzer, 61 ans, était moins convaincu.

Il a déclaré qu'en tant que serveur au célèbre club Copacabana de New York, il en avait vu d'autres.

«C'est une disgrâce de voir où la ville en est rendue, a-t-il dit. Que signifie "l'égalité pour les seins"?»