Les sénateurs suspendus vont recevoir leur salaire durant les élections fédérales

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/

Mise à jour le mercredi 29 juillet 2015 à 14 h 07 HAE   Radio-Canada avec CBC
Les trois sénateurs suspendus sans salaire: Pamela Wallin, Patrick Brazeau et Mike Duffy
Les trois sénateurs suspendus sans salaire: Pamela Wallin, Patrick Brazeau et Mike Duffy

Les sénateurs Mike Duffy, Pamela Wallin et Patrick Brazeau, qui sont suspendus sans solde depuis novembre 2013, recevront leur salaire dès le déclenchement de l'élection fédérale.
Ils pourraient donc tirer profit d'un déclenchement hâtif des élections puisque leur suspension n'est valide que durant la session parlementaire et s'annulera lorsque le Parlement sera dissous.
Un porte-parole du Sénat a confirmé qu'aucune autre démarche n'a à être entreprise pour que les chèques de paie soient envoyés. 
Les trois sénateurs recommenceront donc à toucher leur salaire annuel de 142 000 $ chacun, malgré ce qui leur est reproché. Ils auront aussi droit à leur compte de dépense de logement et pourront réclamer des indemnités journalières s'ils sont à Ottawa ou s'ils peuvent justifier qu'ils travaillaient pour le Sénat.
Mike Duffy fait face à 31 chefs d'accusation de fraude, d'abus de confiance et de corruption. Son procès doit reprendre à Ottawa le 12 août.
Patrick Brazeau, qui est accusé de fraude, subira aussi un procès plus tard cet automne. Pamela Wallin n'a subi encore aucune accusation, mais elle fait toujours l'objet d'une enquête par la Gendarmerie royale du Canada (GRC).
Les sénateurs seront payés mensuellement et leur salaire sera ajusté en fonction du moment du déclenchement des élections.
Ils ne pourront toutefois pas accéder à leur pension puisque le gouvernement a apporté des modifications, en mars dernier, à la loi sur les indemnités de retraite des parlementaires pour empêcher les sénateurs de la prendre s'ils sont suspendus.
Les trois sénateurs ne reçoivent plus de salaire ni d'avantages liés à leurs fonctions depuis qu'ils ont été suspendus en raison d'allégations de réclamations de dépenses frauduleuses.
Le Sénat pourra à nouveau suspendre les sénateurs après les élections, mais il devra attendre le début de la nouvelle session parlementaire.

Égypte : report du verdict du journaliste canadien Mohamed Fahmy

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

Mise à jour le jeudi 30 juillet 2015 à 8 h 00 HAE   Radio-Canada avec La Presse Canadienne, Agence France-Presse et Associated Press

Mohamed Fahmy et son collègue Baher Mohamed, à l'extérieur du tribunal où le verdict devait être rendu jeudi.
Mohamed Fahmy et son collègue Baher Mohamed à l'extérieur du tribunal où
e verdict devait être rendu jeudi.
  Photo :  GI/KHALED DESOUKI


Mohamed Fahmy devra attendre encore un peu avant de connaître le verdict à son procès pour incitation au terrorisme. Le tribunal égyptien qui devait rendre sa décision dans le dossier du journaliste canadien et de deux de ses collègues d'Al-Jazira a reporté l'audience qui devait avoir lieu jeudi.
Selon des sources d'Associated Press, le prononcé du verdict de M. Fahmy, de l'Australien Peter Greste et de l'Égyptien Baher Mohamed a été remis parce que le juge responsable de la cause, Hassan Farid, est malade.
L'agence officielle Mena affirme que la décision sera rendue le 2 août. Sur Twitter, Mohamed Fahmy a lui-même évoqué cette date, après une période de confusion. Plus tôt dans la journée, des proches des accusés et des avocats engagés dans le dossier avaient avancé la date du 8 août.
Furieux, Mohamed Fahmy a déclaré que ce report était une « insulte » pour les accusés et leur famille.
« Nous vivons un cauchemar depuis 19 mois. Je vois ce report comme une insulte pour nous, nos familles et nos avocats, parce que personne ne nous a informés officiellement. »— Mohamed Fahmy

Baher Mohamed affirme pour sa part que ce report est « très étrange », voire « troublant », puisque les avocats des accusés n'en ont pas été informés. « Je ne veux rien prédire au sujet du verdict. Tout peut arriver », a-t-il déclaré.
Aux journalistes venus assister au prononcé du verdict, Mohamed Fahmy a annoncé son mariage avec sa conjointe Marwa Omara.
Aux journalistes venus assister au prononcé du verdict, Mohamed Fahmy
a annoncé son mariage avec sa conjointe Marwa Omara
.
 Photo :  Asmaa Waguih / Reuters

Mohamed Fahmy était le chef de bureau au Caire du réseau anglophone d'Al-Jazira lorsqu'il a été arrêté avec Peter Greste et Baher Mohamed, en décembre 2013. Il a passé plus d'un an en détention avant d'obtenir une libération sous caution, en février dernier.
Les trois journalistes sont soupçonnés par les autorités égyptiennes d'avoir soutenu les Frères musulmans, organisation dont était issu le président déchu Mohamed Morsi, et qui est désormais interdite au pays. On leur avait aussi reproché d'avoir falsifié des reportages qui pourraient mettre en péril la sécurité nationale.
Ils ont tous trois été condamnés à plusieurs années de prison chacun, avant qu'ils portent leur cause en appel et qu'une cour ordonne un nouveau procès, celui qui doit maintenant se conclure par le verdict attendu. Peter Greste a depuis été déporté, mais est néanmoins jugé par contumace.
Al-Jazira est un média basé au Qatar. Or, l'Égypte et le Qatar ont des relations tendues depuis 2013, dans la foulée de la destitution par les militaires de Mohamed Morsi. Le Qatar est un allié important des Frères musulmans.

La plus longue campagne électorale depuis 1929

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par Léandre Drolet pour CogecoNouvelles le mercredi 29 juillet 2015 à 19h28. Modifié par Charles Payette le jeudi 30 juillet 2015
La plus longue campagne électorale depuis 1929
(Cogeco nouvelles) - Ottawa bouillonne ces jours-ci... et ce n'est pas seulement à cause de la chaleur torride.

C'est en raison aussi de l'annonce imminente du déclenchement de la campagne électorale, dimanche ou lundi.
Un reportage de Lina Dib
 
 
 
00:00
 
00:00
 
 
 
 
 
 
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le jeudi 30 juillet 2015 dans Puisqu'il faut se lever avec Marie Grégoire
Le premier ministre Stephen Harper pourrait annoncer le signal de départ dimanche à l'occasion d'un événement du Parti Conservateur dans la circonscription de Mont-Royal.
Radio-Canada a annoncé que la campagne sera déclenchée dimanche ou lundi.
Si les rumeurs se confirment, la facture sera salée puisqu'au lieu d'une campagne électorale de cinq semaines, on en aurait une de 10 ou 11 semaines. À 11 semaines, il s'agirait de la plus longue campagne de l'histoire canadienne depuis 1929.

UPAC: perquisitions au domicile et au chalet de l'ex-maire Tremblay

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le mercredi 29 juillet 2015 à 15h04. Modifié par Charles Payette le jeudi 30 juillet 2015
UPAC: perquisitions au domicile et au chalet de l'ex-maire Tremblay
MONTRÉAL - Des agents de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) ont entrepris mercredi matin une perquisition au domicile de l'ancien maire de Montréal Gérald Tremblay, ainsi qu'une autre vers midi à son chalet dans les Laurentides, selon diverses sources.
Le reportage de Denis Couture
 
 
 
00:00
 
00:00
 
 
 
 
 
 
On en parle en ondes :
La résidence de l'ex-maire qui a dirigé Montréal de 2002 à 2012 est située dans l'arrondissement Outremont.
Cette opération s'inscrit dans une récente série de près de 10 perquisitions de l'UPAC à propos du dossier de l'octroi du contrat des compteurs d'eau, il y a quelques années. Gérald Tremblay était maire lors de l'attribution de ce contrat, qui a été annulé plus tard lorsque des éléments de malversation ont été révélés.

La porte-parole de l'UPAC, Anne-Frédérick Laurence, n'a pas confirmé que ce sont les résidences de M. Tremblay qui étaient visées, mais a indiqué qu'une dizaine d'agents participaient à chacun des deux volets de l'opération.

Mme Laurence a affirmé que les agents prendraient le temps nécessaire pour obtenir les documents et les éléments de preuve qu'ils cherchent.

Des personnes pourraient aussi être rencontrées par l'UPAC, mais aucune arrestation n'est prévue.

Les documents et l'information recueillis seront analysés par les procureurs de l'UPAC et des décisions seront ensuite prises quant à la suite de l'enquête et au dépôt d'accusations, a ajouté la porte-parole.

Au printemps 2014, l'UPAC avait réalisé une première série de perquisitions liées au scandale des compteurs d'eau. Plus récemment, l'UPAC a notamment visé la résidence et les bureaux du maire de l'arrondissement Lachine, Claude Dauphin, le domicile de trois ex-élus de l'administration Tremblay, Sammy Forcillo, Francine Sénécal et Cosmo Maciocia, l'entreprise Construction Frank Catania, à Brossard, et la firme de communications MW3, autrefois connue sous le nom de Morrow Communications.

L'évadé Sweat collabore encore avec les enquêteurs un mois après sa capture

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par Associated Press le mercredi 29 juillet 2015 à 20h56. Modifié par Léandre Drolet à 21h13.
L'évadé Sweat collabore encore avec les enquêteurs un mois après sa capture
Richard Matt et David Sweat.
RAY BROOK, New York - Un commandant de la police de l'État de New York ayant dirigé la poursuite de deux meurtriers s'étant échappés d'une prison a affirmé que l'évadé survivant collaborait toujours avec les enquêteurs un mois après sa capture.
Le commandant Charles Guess a affirmé, mercredi, que chaque entretien avec David Sweat avait donné des résultats et a dit s'attendre à encore davantage à mesure que l'enquête se poursuit.

David Sweat et Richard Matt se sont évadés du centre correctionnel Clinton, dans l'État de New York, le 6 juin.
Matt a été tué par balles par ses poursuivants, le 26 juin. Sweat a été blessé et capturé deux jours plus tard.

Sweat a commencé à donner de nombreux détails aux enquêteurs sur l'évasion peu après sa capture.
M. Guess a dit que la police était au fait d'environ 85 pour cent du chemin parcouru par les hommes pendant qu'ils tentaient d'échapper à une armée de poursuivants pendant environ trois semaines.

Une employée de la prison a plaidé coupable d'avoir facilité l'évasion.