samedi, mai 30, 2015

PKP, le grand méchant loup

http://www.journaldemontreal.com/

PKP, PQ, Peladeau
PHOTO D'ARCHIVES

C’est tout ce que vous avez trouvé comme attaques ?

Richard Martineau
«Crier au loup», «Trop, c’est comme pas assez», «Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage...»
Voici les expressions qui résument parfaitement la façon maladroite dont le PLQ et la CAQ s’en sont pris à Pierre Karl Péladeau, cette semaine.
Bugs Bunny
Il est tout à fait normal que les caquistes et les libéraux tirent à boulets rouges sur le nouveau roi du PQ. Après tout, comme le démontrent les récents sondages, il est l’homme à abattre, celui qui pourrait détrôner Philippe Couillard et détruire François Legault.
Mais l’attaquer de cette façon?
PKP est un nouveau venu en politique. S’il a fait des progrès au cours des derniers mois, il n’est pas encore en pleine possession de ses moyens. Pour utiliser une expression médicale, ses «fontanelles idéologiques» ne sont pas encore refermées.
On sent toujours le cerveau bouillant du businessman battre sous la carapace encore molle du politicien.
Au lieu d’effectuer des frappes chirurgicales et d’envoyer des flèches acérées dans les trous de son armure, ses adversaires ont décidé de tirer dessus à coups de mousquet.
On s’attendait à des attaques rappelant le film American Sniper: «On se cache, on épie patiemment notre cible, on attend le moment où il se montre le plus vulnérable et paf! on le foudroie.»
À la place, on a eu droit à Elmer Fudd, le chasseur nono qui court après Bugs Bunny.
Québec n’aura pas les Nordiques à cause de PKP?
PKP n’a pas à donner des leçons à Hydro-Québec, car les intérêts chargés par Vidéotron aux clients retardataires sont plus élevés que ceux de la société d’État?
Vraiment?
C’est tout ce que vous avez trouvé comme attaques?
Arriva ce qui devait arriver: ces attaques ont paru tellement grotesques qu’elles se sont retournées contre ceux qui les ont lancées.
Road Runner
Comme le coyote dans les dessins animés de Road Runner, le PLQ et la CAQ se sont retrouvés pris dans leur propre piège.
La grosse roche qu’ils ont lancée du haut de la falaise n’a pas écrasé le chef du PQ: elle a rebondi sur une branche et les a écrasés, eux.
Le Canadien de Montréal a réduit la théorie de François Legault en pièces et les gens se sont dit: «Mais quel est le rapport entre Hydro-Québec, qui est un monopole, et Vidéotron?»
C’est comme Pierre Moreau.
Il y a plusieurs questions à poser sur les liens entre Pierre Karl Péladeau et Québecor.
Mais au lieu de poser ces questions légitimes, le ministre des Affaires municipales a laissé sous-entendre que les journalistes du Journal de Montréal et du Journal de Québec se font dire quoi écrire par le chef du PQ.
Franchement, monsieur Moreau! Vous croyez vraiment ce que vous dites?
Je vous conseille de relire les textes des différents chroniqueurs du Journal. C’est loin d’être un concert unanime d’éloges pour le chef du PQ!
Le bonhomme Sept Heure
À force de vouloir dépeindre PKP comme un croque-mitaine et un Bonhomme Sept Heures, les caquistes et les libéraux ne servent pas leur cause: ils la desservent.

10e congrès de Québec solidaire à Montréal

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le samedi 30 mai 2015 à 05h04. Modifié par Jean-François Cyr à 07h46.
10e congrès de Québec solidaire à Montréal
Les deux porte-paroles de Québec Solidaire, Amir Khadi et Françoise David/
Photo : PC/Jacques Boissinot
MONTRÉAL - Québec solidaire tient ce week-end à Montréal son 10e congrès, au cours duquel les militants seront appelés à définir le programme du parti en lien avec les femmes, les familles et la diversité sexuelle et de genre.
Le congrès accueille notamment samedi des participantes de la «Marche du pain et des roses», qui célèbre son 20e anniversaire cette année. Pour Québec solidaire, il s'agit d'une occasion de contempler le chemin parcouru par le mouvement féministe, mais aussi de continuer à lutter pour l'égalité.

Selon le député Amir Khadir, les politiques d'austérité du gouvernement libéral sont «un grand bond en arrière» pour les Québécoises et les familles. Il soutient que ce sont surtout les femmes qui sont affectées.

Le député de Mercier affirme que le gouvernement Couillard investit dans des secteurs d'emplois occupés massivement par les hommes, mais s'attaque à l'éducation et à la santé, «portées à bout de bras par les femmes».

Parmi les dossiers à l'étude cette fin de semaine, on retrouve le travail du sexe, les droits des personnes trans, les agressions à caractère sexuel, la parité dans les institutions publiques, le scrutin proportionnel et une Politique nationale d'éducation pour les enfants de 0-5 ans.

Québec solidaire, qui compte maintenant plus de 10 000 membres, dit s'engager à combattre la discrimination sur toutes les tribunes.